Comprendre

Le juste milieu ?

Ce message est tout particulièrement adressé aux mamans de néophobes. Je m’excuse d’avance si je vous froisse ou si vous le prenez mal, croyez moi bien, ce n’est pas mon intention et je dis tout ça simplement dans le but de vous aider.

Je me demande souvent où se situe la frontière. Comment savoir si l’on fait tout ce qui est en notre pouvoir pour aider son enfant, ou si à trop vouloir l’aider on ne pousse pas un peu trop loin.

J’ai lu récemment un témoignage disant qu’un néophobe d’ une dizaine d’années a trop mal vécu le voyage scolaire l’an dernier, et y a donc renoncé cette année. Cela m’amène à me poser une question.
Votre rôle en tant que mère aujourd’hui, de fils d’une dizaine d’années, est-il de faire tout ce qui est en votre pouvoir pour qu’il guérisse et qu’il puisse un jour, après un combat long et sûrement douloureux, réussir à manger comme tout le monde, ou de tout faire pour qu’il soit heureux ? Je ne doute pas que vous souhaitiez que vos fils soient heureux, mais j’ai peur que vous ne preniez peut être pas le bon chemin pour y parvenir.

Je sais que pour une mère, la santé, la croissance, l’équilibre alimentaire sont très importants. Pour un enfant de neuf ans, ce ne sont pas les priorités, loin de là. Pour lui, la vie sociale commence à prendre le dessus sur tout le reste (et cela ne va pas aller en s’améliorant dans les années à venir), et nous savons tous la place qu’occupe les repas au sein de cette vie sociale. L’important aujourd’hui, n’est-ce pas de l’aider à se construire autour de cette vie sociale, sans laisser son problème avec la nourriture gâcher tout ça ? Je ne dis pas que ce sera facile tout les jours, ni que ce sera gagné d’avance, je dis simplement que à ce stade de la vie de vos enfants, c’est peut être un combat qui mérite toute votre attention, plus que d’essayer de les faire manger de tout. Ils ont bien grandi jusqu’ici, le corps humain à une extraordinaire capacité d’adaptation et nous en sommes tous la preuve ici, alors ils continueront sûrement de grandir aussi bien pendant quelques années encore. Mais ils arrivent dans une période de leur vie où ils vont construire bien plus.

Si le dernier voyage scolaire à été un fiasco, alors il faut en tirer des leçons et apprendre au se débrouiller différemment pour le suivant. Il ne faut pas les priver de tous ces moments simplement car ils ne mangent pas comme tout le monde. La vie sociale est trop importante pour s’en isoler à cause d’une différence.

Le premier voyage sans mes parents, je n’ai quasiment rien avalé, et toute ma famille m’a appelé « le petit monstre » pendant près de 20 ans à cause de ce fameux week-end. Mon premier voyage scolaire, je suis partie avec plus de paquets de chips que d’habits dans ma valise. Le suivant, j’ai fait cuire des pâtes en oubliant de faire bouillir l’eau d’abord. Mais j’ai appris de mes erreurs, ma mère a appris de nos erreurs. On a appris à se débrouiller comme on pouvait. Je ne suis plus jamais partie avec une valise sans provisions, j’ai appris très tôt les rudiments de la cuisine de base. Mais j’ai fait tous les voyages scolaires, du CE1 à la première, et je suis même partie en colo. Et je garde de chacun de ces voyages des souvenirs extraordinaires.

C’est pour tous ces souvenirs qui me sont si chers que je me permets aujourd’hui de bousculer un peu vos cœurs de mamans et de vous dire de faire attention, de ne pas passer à côté de l’essentiel. Ne laissez pas cette maladie prendre toute la place et se transformer en phobie sociale. Peu importe s’il ne goûte rien pendant des mois, ou s’il ne mange pas de viande ou de légumes. L’important est qu’il mange à sa faim, et surtout qu’il soit heureux, qu’il réussisse à accepter cette différence afin de pouvoir vivre sa vie de la manière la plus normale possible. Car on a beau dire, être normal, à cet âge là, c’est un peu tout ce qui compte..

Certains pensent que c’est bien de vouloir tout faire pour aider son enfant, surtout maintenant qu’on trouve davantage d’informations grâce à internet. J’ai juste peur que ce surplus d’informations ne pousse les parents vers un entêtement qui ne ferait pas forcément que du bien à l’enfant. Quand je lis tous ces parents qui trainent leurs enfants de spécialiste en spécialiste, de thérapie en clinique spécialisée, et le tout sans résultat ou si peu, j’ai peur que les enfants ne retiennent que cet interminable combat de leur enfance, et que cette triste épopée ne prenne le dessus sur tous les souvenirs d’enfance si simples mais pourtant irremplaçables.
Je sais que mon expérience ne prévaut pas comme règle générale, que chaque famille a son propre ressenti face à tout ça, mais je ressentais quand même le besoin de tirer ce message d’alerte suite à ces nombreux témoignages que j’ai pu lire ces derniers temps, et qui je l’avoue m’inquiètent un peu…

Article précédent Article suivant

Tu peux aussi être intéressée par…

12 commentaires

  • Répondre Clément 18/07/2013 à 14 h 12 min

    bonjour,

    je viens de découvrir ton blog, il est très complet. Je suis moi aussi « très difficile » comme on dit… j’ai 25 ans et je ne mange que des patates du riz et des pates…aucun fruits aucun légume aucune viande aucun poisson et peu de laitages.

    Pour en venir à ton article c’est vrai qu’il ne faut pas forcer à manger ou diaboliser le truc chez les enfants ( j’ai tres mal vecu les apres midi devant la tranche de jambon).
    Mais sa peu entrainer de nombreux problèmes, dont j’ai eu un apperçu très récemment. Cela venait en fait d’une carence grave en vitamine b12 qui joue un role important dans le metabolisme .
    Ils appellent ça une anémie pernicieuse lol.
    En bref c’est pas cool mais sa ce soigne tres bien, des ptits cachets et c’est bon.(en principe).

    Donc vu que ces cachets c’est pas une solution je doit manger de la viande… mais c’est impossible pour moi ( enfin dans ma tête).

    si tu as une adress ou l’on pourrais parler un peu plus ce serai cool, sinon tanpis et merci pour ton blog

    • Répondre LeeLoo 18/07/2013 à 14 h 31 min

      Bonjour Clément. Je crois que j’ai moi aussi des carences en vitamine B12, mais les médecins ne font en général pas ce genre d’analyse dans les prises de sang « courantes ».
      Seul un médecin m’avait dit en me voyant que j’avais des carences en vitamines et m’avait faire un bilan très complet, mais ce n’était pas mon médecin traitant et je n’ai jamais revu ce médecin là.

      Ça provoque quoi comme symptômes une carence en vitamine B12 ??
      Tu ne manges pas non plus d’œufs ? Apparemment, une faible consommation d’origine animale peut être suffisante..

      Pour discuter, tu peux nous rejoindre sur le groupe Facebook « Néophobie alimentaire, ou trouble de l’alimentation sélective » (https://www.facebook.com/groups/221669594645499/), ou le groupe anglophone (beaucoup + de monde) : Selective eating disorder (https://www.facebook.com/groups/151856528170748/)

      À bientôt

      • Répondre clément 18/07/2013 à 16 h 09 min

        merci de ta réponse Leeloo,

        en fait ils s’en apperçoivent une fois que les derniers symptomes apparaissent, et donc les plus graves. Ca a commencé par le fait de se sentir de plus en plus « faible » malgré énormément de sommeil, et de nourriture, une irritabilité exacerbée, voire de l’agressivité sans même en connaitre la raison. Ensuite tu as une difficulté de concentration, ton esprit est comme dans le brouillard, comme quand tu te reveille. Ensuite tu maigris malgré le coca et les patates… s’en sont suivi des problemes de digestion ( pas de fibres ) et de circulation ( pâleur, engourdissement rapide des membres).
        Etant tres mal, tant physiquement que psychologiquement, j’ai consulté et on m’a fait un bilan comme toi: résultat tout est plus que bien…. sauf la taille de mes globules rouges, trops gros… cela est soit du à une sierose du foie, soit un problème d’assimilation de la b12 soit l’alimentation mais cela est tellement rare que personne n’y a pensé… Elle m’a donc fait faire un dosage de b12 et la surprise! j’avais un taux non mesurable car férieur à la capacité de la machine, rien en clair. J’ai donc pris des petites pilules de b12 et c’est vraiment fou comme truc, franchement essaie, c’est ce qui m’a rendu la motivation et un certain optimisme, et surtout un brin de vitalité.

        je suis donc sous traitement et je vien de faire un controle de dosage afin de stabiliser mon taux de b12. Il me faut maintenant manger d’autres choses à savoir fibres afin d’arreter de detruire mon intestin, et de la viande afin d’arreter le traitement…. si tu connais un « therapeute ou hypno à me conseiller j’ai pas encore essayé, je pense que c’est volontaire car c’est ma « derniere chance  » d’arriver à avoir un déclic ….. mais bon….

        Et toi ou en est-tu dans ton épopéee vers la diversité alimentaire lol ?

        Bonne journée et merci de tes réponses,

        • Répondre LeeLoo 18/07/2013 à 16 h 44 min

          Woh c’est fou, je crois que je vais prendre rdv chez mon médecin rapidement !
          Je dors 8 à 10h par nuit en semaine, plutôt 14 le week-end, et je suis tout le temps crevée, je suis incapable de rester debout trop longtemps (genre dans le metro) car j’ai des fourmillements dans les jambes et je me sens mal très rapidement, j’ai des problèmes de digestion (surtout depuis 2 ans j’ai mal au ventre à peu près tous les jours et ils ne m’ont jamais rien trouvé donc bah en fait.. je continue d’avoir mal !)… Bref je me reconnais bien dans tout ce que tu dis !

          Pour les traitement… Rien de miraculeux malheureusement… J’ai fait 2 séances d’hypnose avec Antoine Garnier (http://hypno-paris.fr/), je suis beaucoup moins anxieuse face à de nouveaux aliments (mais je pense que ça peut encore diminuer, je vais sûrement aller le revoir bientôt..) mais ce n’est qu’une toute petite partie du process, maintenant il faut que je réussisse à faire l’effort de goûter plein de nouveaux aliments, et aussi que je réussisse à les incorporer à mon alimentation régulière (et ça, c’est pas facile facile..) et pour ça malheureusement, ya pas de traitement…
          Sinon j’avais pris des antidépresseurs pendant quelques mois (à forte dose, comme pour traiter les TOCs) j’avais eu de bons résultats, je ne sais pas si tu es remonté aussi loin dans mes posts.. Ça peut être une solution à envisager aussi…

          Bonne journée à toi aussi 🙂

      • Répondre clément 18/07/2013 à 16 h 41 min

        ps: j’ai oublié de te répondre sur le point des oeufs:

        j’en mange mais seulement depuis que j’ai 18 ans environ, pas tres souvent mais j’en mange… ainsi que des laitages type fromage blanc.

        cela n’empeche pas la carence en b12 car il y en a vraiment tres peu dans ces aliments, et meme dans la viande il y en a tres peu. La seule viande riche en b12 est le foie car c’est la que c’est stocké… et je me voie mal commencer en mangeant du foie de boeuf…
        Sur la boite de vitamine il est ecrit :  » traitement des anémies par carence d’apport alimentaire en vit b12 chez les vegetalien stricts depuis plus de 4 ans ».
        En bref tu met tres longtemps à plus en avoir, car peu de besoins, mais longtemps à en trouver car rare…

        • Répondre LeeLoo 18/07/2013 à 23 h 58 min

          Question bête mais quel âge as-tu ?

          Pour le foie effectivement ce n’est par là qu’on va commencer, ou alors c’est l’échec assuré !

          Je viens de vérifier mes analyses qui datent d’il y a un an et j’ai bien des carences en vitamine B12, ainsi qu’en fer et en vitamine D et tout un tas de choses réjouissantes. Il n’y a que le calcium où je suis pile poil au milieu des moyennes données à titre indicatif… Finalement les trois yaourts par jour, ça paye !

          • clément 19/07/2013 à 9 h 07 min

            j’ai 25 ans tout juste, franchement à t’écouter tu ferai bien d’aller acheter une boite de vit b12. Moi j’ai pas attendu mon medecin, ce n’est pas nocif tu ne risque rien sinon de te sentir vraiment moins « faible ».(ps : boire bcp d’eau car sa m’a fais mal aux reins , et si tu as mal tu diminue la dose ou arrete une semaine)
            Pour moi sa a ete vraiment spectaculaire car l’anemie etait tres avancee, les changement sont quasi immediats, mes cheveux sont plus epais et poussent vite, les ongles aussi ( tres tres lent avant et pertes de cheveux). sa agit sur vraiment une multitude de trucs tant au niveau psycho ( c important pour nous !) que physique. Je compte creer un petit blog sur ma mésaventure ac cette sacrée ou satanée vit b12 ..

            bonne journée, bon week end !(ps tu as mon mail perso si tu veux des précisions

          • LeeLoo 19/07/2013 à 12 h 24 min

            Je préfère voir avec mon médecin avant quand même au cas où Surtout que j’ai déjà régulièrement des douleurs dans les reins, donc je voudrais pas avoir encore + de problèmes quand même 🙂
            Pour les cheveux et les ongles, je croyais que c’était les carences en fer ? En tout cas c’est ce qu’elle m’avait dit quand elle m’a prescrit du fer (que je n’ai pas pris car en fait ça me rend malade..) là je prends des compléments alimentaires que j’ai acheté à la pharma sans prescription : Anacaps tri-activ, c’est une cure de 3 mois pour ongles et cheveux avec vitamines B6, B8, E, PP et Fer (100% des AJR en fer) ça doit être moins brut en fer car ça me rend – malade..

  • Répondre domeizel 07/08/2013 à 16 h 14 min

    merci LeeLoo de ton forum. Il m’aide a y voir plus clair pour mon fils.
    L’annee prochaine il partira en voyage scolaire Lol 🙂 il aura les provisions et je ferai taire mon angoisse. Il ne pourra pas mourir de faim.
    J’espere que les instituteurs seront plus comprehensif que la toute 1ere fois  » toi je sais que tu manges rien mais je m’en fiche tu n’aura droit qu’a une seule tranche de pain comme les autres. Tant pis si tu manges pas le reste qu’une tranche de pain .. pas plus. »
    Sincerement LeeLoo elle
    a

    etait vraiment pas correcte cette institutrice. Les provisions elle ne les lui avait pas donne. Rien.

  • Répondre domeizel 07/08/2013 à 16 h 22 min

    oups desolee le message ne sera pas trop clair.
    Tous les instituteurs ne sont pas pareil.
    Je re expliquerais la maladie de mon fils en leur re disant que ce n’est pas de la comedie.
    Tu as raison. A cet age la vie sociale est plus importante. Les specialistes n’y comprennent pas grand chose sinon rien. C’est pour cela qu’on fait un break.
    Ton forum est bien plus riche en informations, idees , conseils que ces consultations qui n’aident pas nos enfants et comme tu le dis si bien : je ne voudrais pas qu’il garde ceci comme seul souvenir d’enfance.
    Merci LeeLoo de m’ouvrir les yeux.
    Je te fais une grosse bise.

    • Répondre LeeLoo 07/08/2013 à 16 h 40 min

      Les provisions, tu ne peux pas les mettre dans la valise de ton fils directement? C’est ce que j’ai plus ou moins toujours fait (bon j’étais plus grande déjà, je ne sais pas si les instits fouillent les sacs à cet âge là..), même s’il était interdit d’apporter de la nourriture et de manger dans les chambres, je le faisais quand même et n’ai jamais eu de souci avec ça.

      Après en CE1 et CE2 j’avais une instit’ super donc je pense qu’il n’y avait pas eu de problème, je n’ai aucun souvenir de nourriture concernant ces deux voyages, et en CM1 ils m’avaient laissée me faire des pâtes. Ma mère m’avait tout bien expliqué : tu mets l’eau à chauffer, puis tu mets les pâtes. J’avais juste oublié d’attendre que l’eau bout entre temps, je m’en souviens encore 😉

  • Répondre steph 16/11/2017 à 12 h 26 min

    En tant que maman de neophobe la culpabilité est là quoi qu’on fasse. Faut juste accepter et ne plus forcer. Et surtout expliquer à l’entourage car ils croient tous que ma fille est juste difficile et avec 1 bonne fessée ça passera ou ne rien faire d’autre a manger ce qui est prévu même si elle n’aime pas. Et c vraiment le regard des autres qui est difficile pour ma fille. Les repas a la maison sont plus sereins depuis que je ne l’oblige plus à goûter et c tellement mieux quand ca vient d’elle ! Donc elle fait des activités va manger ailleurs et je m’arrange pour qu’il y ai toujours quelques choses qu’elle aime. C pas évident mais ça la rassure sinon elle ne veut pas y aller.

  • Répondre à Clément Annuler la réponse.